Le Dispositif financier ECO SISTA en EUROPE!

La première reunion ECO SISTA – JOYFUL TERRA a regroupé plus de 10 femmes hier à bruxelles. Cette rencontre qui s’adresse aux jeunes femmes sans emploi qui portent un projet d’entreprise et en sont au début de leurs démarches propose des outils pour vérifier la faisabilité de leur projet et le cas échéant, leur permet d’être accompagnées jusqu’à la création.
Comme en Afrique ,où le projet avait vu le jour, le dispositif ECO SISTA se distingue en Europe par les valeurs qu’il véhicule : l’esprit de coopération et le soutien réciproque entre les candidates entrepreneures à soutenir financièrement, mais aussi la recherche d’un juste rapport à soi, à l’autre, et à son environnement.
Ce programme est logé au sein d’AFRIQ€, une coopérative d’épargne et de crédit alternatif de LOGGE qui propose à ses coopérateurs un placement stable, 100 % éthique et solidaire.
Bien que l’association s’est maintenant doté d’une stratégie communautaire de réintégration socioéconomique, il reste beaucoup à faire pour mobiliser les ressources nécessaires pour mettre la stratégie officiellement en œuvre  ici en Europe.
Hier soir 6 Février à Bruxelle, Le Genre En Mouvement avec son plan de communication 2017 a aussi listé les priorités, les objectifs assignés à l’information, le calendrier et les ressources à mobiliser pour assurer une bonne programmation et une mise en œuvre efficace des activités au cour du premier Café Diplomatique & Women In Business Meeting organisé par le comité LOGGE pour les nouveaux membres.
C’était aussi l’occasion pour la présidente Eva Rousseau-Willems en charge du projet Jeunesse Affaire Sociale et Environnement, de parler de Joyful Terra, de la JAC, et de Xavier Vandenborre gérant du groupement Youth in Business – Jeunes Actionnaires et des repairs cafés CEO CONFORT!
Advertisements

Inform’Migrant, Café Diplomatique, Repair Women, Divine Balade.. Tout Est Genre Mobile!

En Europe, l’association LE GENRE EN MOUVEMENT se donne pour mission depuis 2016 de faciliter l’installation et l’adaptation des familles étrangères, des femmes d’affaires et étudiants migrants en répondant à leurs questions et problèmes pratiques. Elle joue aussi un rôle important dans l’animation de communauté francophone en FLANDRES avec un programmation: EducMigrant – Info administratif et intégration, Repair Cafés – Diplomatique, Juridique, Techno Confort, Lo’s Campus – cafés linguistiques, Oléyia’a – balades culturelles, LMVP – des ventes privées, Dame & Eau – Lo’s Conciergerie et plus encore. Rencontre avec sa vice – présidente en charge des affaires en Europe.

Genre en Mouvement Vice Presidente 2017.png

 

LM: On dit de vous des choses qui extraordinairement étonnent mais pouvez-vous vous présenter?
Mona Elise Brenard : Je m’appelle Brenard-N Mona Elise (image). Je suis finnois et de maternelle française. Je vis partiellement depuis 9 ans en Belgique. J’ai pris la présidence du Genre en Mouvement Europe il y a 6 semaines. Dans un premier temps, j’ai adhéré à la communauté de l’association depuis 2009 pour m’intégrer dans la communauté francophone en Flandres lors de mes études à l’université de GAND, et ça s’est tellement bien passé que quelques années après, alors que la fondatrice partait au Togo pour la mise en place de statuts officiels de LM en 2013, j’ai été élue directrice de LM-BELGIUM.

LM : Votre première rencontre avec la communauté, une story de coeur?
Mona Elise .B-N:  Le seul souvenir précis que j’avais était mon entrée dans la salle des recteurs à la faculté. J’avais vu la fondatrice qui était en train de mettre les divers cours dans chaque dossier des profs. Je cherchais l’un des recteurs qui devraient s’occuper de mes dossiers de logement sur le campus. Il m’avait envoyé par la suite chez son assistante. C’était la fondatrice. Une semaine plus tard lors d’une discussion entre étudiants, j’ai su que l’assistante aimée des recteurs tenait deux blogs hyper sensibles. Je voulais avoir des réponses à ces ‘’pourquoi’’ de mes camarades. J’ai lu les deux blogs tous entiers. J’ai par la suite aimé sa page Netlog. Le prochain été, donc 8 mois plus tard, je suis allée à la soirée de Gala des consuls, pilotes, médecins, avocats, parmi eux il y avait le monde féerique et saignant des flamands roses intouchables du campus dont Koen Oyène Willems, Stone Bjorn Vandenberghe, Thomas Declercq, Jan Verreghe, Bart Praat, Xavier Vandenborre, Lars Deville, Elsa-Maya Vanderkerckove, Marie-Lors Janssens, Eveline Rousseau, Charline Demeester, Gisèle Victoria Neirynck, . Ma robe, c’était elle cette dernière qui l’avait offerte. La journée suivante, je l’ai passé sur son balcon entouré de viandes, de charbons, des fleurs, des Krieks des Blondes Belges, Des Pècheresses Suisses, des Macarons Françaises et de ce mini groupement masculin aujourd’hui complètement LOGGE. .

LM : Comment est née l’association GENRE EN MOUVEMENT – EUROPE par la suite ?
Mona Elise .B-N : Nous faisons partie d’une fédération (N.D.L.R. : la Fédération des amis de la loménarde à l’étranger) qui regroupait plus de 20 personnes en Flandres uniquement. Puis dès 2010 13 en France et 6 à Monaco depuis 2014. Le GENRE – EUROPE a été créé en 2015 par LA LOMENARDE , sa première présidente.

LM : Quels sont les objectifs de l’association ?
Mona Elise.B-M: L’objectif principal est d’accueillir les étrangères qui arrivent en Europe et qui sont un peu perdus. Les accueillir c’est d’abord leur expliquer comment les choses fonctionnent ici sur le plan administratif, fiscal, locatif etc. Et par la suite, leur proposer des activités diverses et variées pour qu’ils s’intègrent au mieux dans la ville.

LM : Quelles sont les différentes activités enrichissantes proposées par l’association ?
Mona Elise .B-M : Nous proposons 4 sortes de cafés. Des cafés-rencontre en néerlandais que nous appelons BEFORE, pour les flamands, finnois, anglais qui souhaitent découvrir notre association, ainsi que des cafés français. Ensuite, une fois par mois nous organisons un dîner-rencontre que nous appelons AFTER. Beaucoup de sorties culturelles, de randonnées et des balades OLEYIA’A. Puis tous fois tous les deux mois, nous proposons une soirée-apéritif, “AFTER ALL”, dans un cadre branché pour sortir de l’ordinaire. Enfin des activités sportives comme le Yoga, la course à pieds pour les femmes, le bowling et basket pour les hommes.

Mais également des EXTRA  (DISCOVER MORE) qui ne sont pas nos évènements mais des demarches avec OXFAM Solidarité, ELLE -ADIDAS et autres associations pour les femmes. Le bonus va a l’égard des enfants et des passionnés de la bonne cuisson: en été pour les petits, nous organisons des séjours. Pour les jeunes rencontres culinaires et ateliers créatifs.

IDEALE ENFANCE.png

 

LM: L’association publie un mag et un guide. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Mona Elise B-M : Notre guide, LOGGE AU QUOTIDIEN, est un guide assez épais sur la vie dans l’association avec les entrepreneurs et des partenaires : une véritable mine d’information pour les futurs membres et calendrier pour les anciens que nous partageons à chaque AG. Le mag ECO SISTA qui est une part de LOMENARDE MAG paraît tous les deux mois et revient sur toutes les activités diverses et variées que l’association organise durant cette période avec les femmes et les entrepreneures qui font un plus dans le domaine de soins et bien être, écologie, biologie, technologie. Elle comporte aussi un agenda sur les évènements écologiques à venir en Afrique Europe.

LM : Combien l’association compte-t-elle d’adhérents en Europe à ce jour ?
Mona Elise B-M: Nous avons dépassés ce janvier 45 membres en Europe, auxquels il faut rajouter les conjoints et les enfants. Une adhésion à Genre En Mouvement vaut pour toute la famille.

LM : En tant que présidente d’une association togolaise hyper mixe dont le siège est en Flandres, qu’elle est votre vision de la communauté africaine à l’Orient Belge ? Ses caractéristiques, ses spécificités ?
Mona Elise .B-N : L’association mondialement toute réforme autour des problématiques du GENRE de n’importe quel pays bien que la fondatrice soit Togolaise d’origine. Sur la balance du GENRE EN MOUVEMENT, chaque pays, chaque femme, chaque enfant a le même poids. Quant à la question, les Africains viennent de partout, avec beaucoup d’expatriés. une vingtaine de nationalités différentes. Il y’a des gens de passage qui restent quelques années. Et il y a aussi des personnes qui sont là depuis plus longtemps, des africains établis, entrepreneurs en Flandres depuis 10, 20, 30 ans et plus. Mais très peu savent en découvre avec les lois pour une parfaite intégration après notre constat suite à un sondage lors de la rencontre internationale des membres entrepreneurs de l’association en 2016 .

LM : Quelles sont vos relations avec les autres associations Africaines en Europe ?
Mona Elise B-N : Nous avons de bonnes relations avec 3 associations de l’Afrique anglophone : Afrique du Sud, Swaziland et Ghana. Nous échangeons beaucoup entre nous mais il faudrait qu’on travaille encore plus ensemble pour l’Afrique. Cette année, une fête culturelle est organisée par une autre association portugaise pour les mômes Angolais, nous relayons l’information dans nos réunions et nous essayerons peut-être de faire quelque chose avec eux.

LM : Que dire des âmes vaillantes de La Loménarde que vous succédez ? Êtes-vous en train de gérer un héritage honorable ? Une bibliothèque idéale ? Ou une vieille cabane hypothéquée?
Mona. Elise B-N: ( rire ) Il y’a tellement à dire ! Elles ont fait chacune d’excellent travail de fond qui aujourd’hui me facilite la tâche. Une raison pour laquelle, le projet MINA KAMA commence par faire son sol pour une parfaite plantation économique.

LM : Justement, nous qui sommes loin du comité, n’avons-nous pas besoin d’humer un peu ce nouveau parfum de GLOIRE  COMMUNE des alfafemelles de Logge?
Mona. Elise B-N: Pour aider les populations qui nous sollicitent , nous recevrons 20% d’AFRIQ€, la caisse d’épargne de LOGGE et aussi nous 10% des gains des LMVP. Cette dernière qui nous donne l’opportunité de meubler nos maisons richement et notre vie vestimentaire admirablement  reste toujours dans un secteur d’affaire privée. Aujourd’hui pour élargir le champs, elle ouvre une fenêtre sur la voie publique pour les femmes désireuses d’apporter un  plus une favorable idée solidaire via l’entrepreneuriat. Comme moi, il y a nombreuses encore qui ont d’autre  et n’ont pas le temps d’être business women, alors actionnaires- associées.

lmvp-oleyiaa

LM : Qu’avez vous à présenter, à suggérer, à vendre?
Mona. Elise B-N: MINA KAMA comme son nom le dit, c’est une mine d’or la société, la mine du berceau de l’humanité. Dans un premier temps, elle regroupera fournitures de décoration des artisans passionnés,  produits de soin efficace pour une idéale beauté des créatrices qui se soucient de la longévité de la planète et leur race, des vêtements cousus dans le respect et la dignité des employés, puis un cadre pour les ateliers créatifs. MINA KAMA, c’est une branche du projet  LOGGE GO RURAL.

LM : Le CV pour être candidate à l’élection présidentielle de l’association ?
Mona Elise B-N: Avoir obligatoirement le BAC,  une bonne dose d’éducation de cœur et un projet très prometteur.

LM : Quel était donc votre projet? Gagnez-vous quelque chose ou avez vous un salaire en tant que Vice-Présidente ?
Mona Elise B-N: Les primes augmentent selon les travaux annuels. Mais d’emblée vous avez deux voyages en Afrique  Asie à faire sur le compte du comité LOGGE.  Un autre voyage qui est plutôt un cadeau au cas où vous êtes en couple officiellement et votre conjoint membre de l’association. Quant à mon projet REPAIR WOMEN qui est 70% raison de ma place à la tête de l’association en Europe, il va dans le sens de la mobilité beauté  santé de la femme et aussi celle de son environnement. Il épouse celui de la présidente.

LM : Êtes-vous obligée de faire ces voyages ?
Mona.B-N: L’un des voyages est obligatoire. Il s’agit là de voyages d’affaire pour les LMVP, la rencontre donc avec les partenaires et fournisseurs. Par contre si en ce moment un membre gradé pour une tâche spécifique se retrouve à ces endroits, il peut facilement vous remplacer au cas où vous avez un arrêt maladie ou un événement familial.

LM : La devise de l’association en cette année ?
Mona.B-N: Persévérance, Solidarité, Assurance.

LM : Quel est le prochain rendez-vous de l’association ?
Mona Elise B-N: BEFORE & AFTER, dès le 8 MARS jusqu’au 12 où nous allons après la messe avoir un brunch qui se fera dans un bel endroit à Sint Martens Latem (Flandres Orientale) et où les adhérents et leurs conjoints, mais aussi les non-adhérents, peuvent venir et se rencontrer.

LOMENARDE.png

LM : Les prévisions du GENRE pour 2020 ?
Mona.B-N : Nous avons un immense chantier. Mais ce que je peux brièvement dire avec les deux derniers rapports et aussi des récoltes financières  de l’an dernier, les entreprises LOGGE qui se met peu à peu en place grâce à mes prédécesseurs, les graines du Genre feront voir des beaux feuillages.

LM : Notre équipe vous souhaite bonne chance Mona – Elise.
Mona.B-N : Merci très chères Bella et Anna.

 

LE RETOUR ANNONCÉ S’EST CONFIRMÉ !

Le retour de la fondatrice cinq semaines après son accouchement suscite la joie au sein de l’association. Ce vendredi 27 Janvier 2017, c’est une maman radieuse qui a fait un retour à l’occasion du premier conseil des membres du comité LOGGE après son message suivant posté sur LA LOMÉNARDE page Facebook illustré avec une image de son séjour en Afrique-Sud.

« Le niveau de détermination et de travail que nous avons constaté durant les 12 mois de l’ année dernière nous a prouvé à suffisance que chaque femme en toute responsabilité que j’ai eu l’occasion de rencontrer, chaque fille que j’ai eu l’opportunité de croiser dans ce combat que nous menons, a pris l’engagement de se battre pour mettre en pratique les idéaux du GENRE EN MOUVEMENT, l’association de LA LOMENARDE. Mais avant de débuter à mon niveau les activités qui seront les doublures de nouveaux projets légers le mois prochain, je voulais vous dire chers amis, collègues et famille un grand Merci. Oui merci à tous pour tout! Que Dieu vous bénisse! »

La fondatrice a été chaleureusement félicitée par quelques-unes de ses collègues du ministère qui étaient aussi… et tout particulièrement par son mari (fondateur de LOGGE et membre d’honneur du GENRE) en personne, dont la bise a également été largement commentée.

Maître Demeyer a particulièrement salué la lutte entrepreneuriale de la jeune maman, ainsi que certains membres de l’association qui ont également œuvrés corps et âmes pour leur avoir faciliter la vie en 2016 au cours des 9 mois de grossesse de sa femme et pour cette divine naissance. Preuve que le fondateur de LOGGE et la fondatrice de l’association s’accrochent à la cause et seront enfin présents parmi aux diverses rencontres dans les jours à venir.

 

COMPTE RENDU DE L’AG DU 27 JANVIER

L’Association LE GENRE EN MOUVEMENT –  INTERNATIONALE de LA LOMENARDE, a tenu son Assemblée générale constitutive ce vendredi 27 janvier 2017 à Paris (France).

Présidée par Grace Arenberg, l’Assemblée générale s’est déroulée dans une ambiance cordiale.

Après son mot d’ouverture, la présidente de la séance a donnée la parole à M. Julien Declercq (Président du comité LOGGE) qui a fait un exposé sur la situation socio-économique de l’association et ses divers groupements et sociétés privées de LA LOMENARDE à savoir

  •  Groupements : JAC ,  JOYFUL TERRA,   ECOKOPÉ.
  •  Sociétés : OLEYIA’A, MINA KAMA, LM.

Ensuite, Mme Arenberg a présenté les grandes lignes des statuts, dont l’objet de l’Association.

Il s’en est suivi un débat avec l’auditoire, avec pour modérateurs M. Edwin D’Almeida et Mme Kim Lemarchal – Berckmans. A l’issue de cet échange, et suite à l’exposé de Mademoiselle Anna Katrie Elvira Vandelanotte (Présidente du groupement JAC (jeunesse action et charisme) l’Association LE GENRE EN MOUVEMENT,  a décidé de prendre en charge la somme de 150 euros, relatif au montant de la consignation initiale, de sa plainte ci-dessous.

Des nouvelles adhésions ont été enregistrées pendant l’Assemblée général de l’Association LE GENRE EN MOUVEMENT.

Toute nouvelle adhésion est assujettie au paiement de 50 euros, et ensuite de 20 euros par mois.

LES STATUTS DE L’ASSOCIATION ONT ÉTÉ ADOPTÉS A L’UNANIMITÉ.

_____________________________________________

PRINCIPALES RÉSOLUTIONS DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 27 JANVIER 2017

1 / ELECTION DES MEMBRES DU BUREAU DU CONSEIL D’ADMINISTRATION.

  • PRÉSIDENTE : Fafa Pélagie AMOUZOU (Hôtesse de L’air chez Air France)
  • 1er VICE-PRÉSIDENTE: Mona Elise BRENARD (Journaliste chez OLIVIA)
  • 2e VICE- PRÉSIDENTE: Patricia Akouvi AMEVOR (Assistante En RH chez MANPOWER)
  • SECRETAIRE : Joline VERDONCK (Assistante Juridique – Entrepreneure LOGGE/GHANA)
  • TRÉSORIERE: Cassandra DaSILVERA (Comptable chez VELUX)

2 /ADOPTION DES STATUTS DE L’ASSOCIATION

  •  LES AUTRES ORGANES DE L’ASSOCIATION SERONT INSTALLÉS PROCHAINEMENT
  • 20 euros par mois pour contribuer au financement de l’éducation à la base, formation professionnelle et soutiens aux veuves en précarité en Afrique.

3 / PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE DE LA PLAINTE DU GROUPEMENT JAC (150 EUROS).

  • NB : tous les mandats ont une durée de 12 mois, renouvelable une fois.

LOMENARDE GALA 2015 POUR UNE ANNEE DE MISERICORDE, TRAVAIL & SOLIDARITÉ

Sur les bancs de LA LOMENARDE au gouvernement LOGGE AN 4, c’est Maija l’ex-dirigeante des LMVP – France qu’on entend de plus en plus cette fin d’année. A quelques heures du Gala, la Rédaction LM n’a pas décidé de faire passer les autres Blattes candidates à la présidence de LA LOMENARDE pour de mauvaises perdantes, mais de soulever la voile sur quelques points entr’elles !

Madame Berkmans, comment va votre pied droit, comment va votre moral  avec les étouffements dans la gestion de ce Gala?

Maija KM – Bien, ça va bien, merci. C’est vrai que j’ai eu un gros problème de pieds cet automne qui m’a amenée à être hospitalisée, mais j’ai bien été prise en main, ça va très bien à ce niveau-là, c’est terminé. Et pour le reste, je vais bien parce que je continue à être dans l’action. Je suis une femme qui a besoin de travailler beaucoup… Évidemment, j’ai changé de métier, mais j’agis toujours autant.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir membre privilégiée entière de la communauté ?

Maija K.B – Mt 5, 48, une phrase biblique qui m’ensorcelle depuis que j’ai reconnu que le Saint Christ Jésus est notre bonheur. J’ai accepté comme d’autres acceptent d’aller en thérapie de mettre mes compétences aux services des autres, dans une communauté où je me retrouve pleinement. J’ai eu du mal au début, mais la naissance des LMVP avait changé la donne. L’action était donc face à moi, je ne pourrai l’éviter. J’aime trop ça !

Justement parlons des LMVP. En une année , vous avez dû vous constituer une fameuse équipe de vendeuses des produits de luxe avec votre prédécesseur, que sont-elles devenues?

Maija K.B. – Je suis contente que vous abordiez le sujet sur cette équipe, parce que si je devais désigner le moment le plus difficile de mon changement de vision sur les autres cultures qui peuplent l’Europe, c’est bien celui-là: le moment où l’on dit “adieu” à ceux qu’on a cru plus que soi-même. A des hommes ou des femmes avec qui on a parfois travaillé autant de nuits et aimé plus que soi, plus que ses propres sœurs ou frères et qui font presque partie de votre famille, puis finalement vous abandonnent comme vous étiez la source de la grande famille, la crise, la peste. J’ai été pour beaucoup plus qu’une sœur de sang plutôt que d’être simplement une amie ou copine. C’est quelque chose, vous savez ne plus les avoir. Voilà, les unes et les autres ont pris des directions différentes dès qu’ils ont cru bon de tuer l’ange qui était en eux par la prise de mauvaise décision…A la place j’ai retrouvé des âmes purement vaillantes qui me chérissent chaque jour.

Vous êtes actuelle présidente de LA LOMENARDE, peut-on savoir le contenu de votre enveloppe de travail ?

LOGGE a voté l’année de la miséricorde, du travail et de la concorde inter-communautaire. Il faudrait cependant peut-être se voir dans six mois après ce gala (ma première année à la présidence) et vous aurez le bilan de nos actions.

On vous connait tant que directrice et femme leader de troupe très prise. Avez-vous avec votre agenda professionnel et vie privée, ou pensez-vous avoir assez de temps pour la bonne gouvernance de la communauté ?

Maija KM Être femme au foyer ou non, lorsque l’ambition est plus forte, tout est possible ! Je pilote une direction de Paris XL mais cela ne fera aucune frontière entre ma passion plus l’amour que j’ai pour la mondialisation, le sourire des enfants heureux, le cri de joies des jeunes vaillants. Je préside une grande communauté éco- socialiste. Je suis consciente de ma tâche. J’ai cependant beaucoup de travail, je le sais mais mes proches m’entrainent déjà à vivre cette glorieuse année remplie de bonheurs de chaque culture planétaire que regroupe LA LOMENARDE autour d’une cause fabuleuse pour laquelle je donne mon cœur.

Je l’ai dit aux équipes qui m’entourent: je conçois le défi comme une source de propositions constructives pour la survie de ma génération et non pas comme une croix et torrent de lamentations.

Vous avez été femme épouse de Stefaan Lemarchal, membre d’honneur de La Loménarde sans interruption depuis 2011 après le premier gala de LA LOMENARDE . Cela ne vous dérange pas de conduire avec votre ex-époux les grands combats de la communauté?

Maija KM. – Non. (sourire). Je suis de celles qui estiment qu’on peut travailler sur des projets sociaux même en pleine guerre. Qu’on soit amis ou dans l’opposition de vie privée, la vie ne s’arrête pas aux bouts de nos pieds. Nous savons Lemarchal et moi travailler avec plaisir ainsi depuis l’enfance lorsqu’on nous étions des bons scouts. En travaillant dans des associations ou de mille et une autres façons, nous arrivons aujourd’hui à mieux se comprendre. C’est la grâce de la providence, le voir heureux et plein de vie lorsqu’on parle de LOGGE. Ce dernier qu’il conseille comme si c’est sa propre création, sa propre société. Cela m’émerveille.

Ma vie à la tête de LA LOMENARDE ne sera pas transformée parce qu’il est l’un des meilleurs parmi les amis de la communauté. Je continuerai mon travail, mais d’un autre point de vue, il faut dire que c’est grâce à son amour pour les membres que j’ai fini par accepter l’intégration multiculturelle et vivre parmi les nôtres.

Pensez-vous qu’avez votre mandat, la sanction pourrait se lever contre ceux et celles qui sont sous le dossier noir du comité LOGGE ?

Maija K-M ….

La suite de l’interview dans LOMENARDE MAG N°0003
JOYFUL TERRA/
ANNEE DE MISERICORDE/LOGGE © 2016

LA CAISSE D’EPARGNE DES ÂMES VAILLANTES

Au centre de la discussion ce soir au DINER MENSUEL DES FEMMES du GENRE EN MOUVEMENT, les membres privilégiées qui organisent une série de ventes privées des grandes marques de luxe pour financer des projets phares du mouvement présentent leur plan de relance économique pour le projet JOYFUL TERRA.
 
Tous les membres européens trouvent cependant nécessaire d’améliorer les statuts du programme de développement au niveau de l’identification des contributions.
 
Les épargnes démocratiques ou libérales de la communauté européenne pour améliorer la situation privée et professionnelle de chaque adhérent, des enfants en précarité et la formation afterschool ne sera donc plus la seule action de plan de relance pour augmenter les possibilités d’emploi,  la mise en formation des jeunes, la lutte contre l’illettrisme, le développement des projets agricoles et écologiques.
Fait à Paris ce 9 Décembre 2015
Coordinatrice Eco-Pédagogique /Genre En Mouvement
Joline Verdonck

Délali Adamah, la Présidente Du Genre En Mouvement (AFRIQUE) ensemble avec L’Ex-Premier Ministre Du Togo Joseph Koffigoh pour la DUDH!

Le Genre En mouvement poursuit son chemin pour le développement des communautés dans un idéal environnement de travail et d’activité productive.

 

Rapport de participation du Genre en Mouvement à la présélection du concours de l’ambassadrice DUDH 2015.

L’an deux mille quinze et le cinq décembre a eu lieu à Lomé, au siège de Amnesty International sis à Tokoin Casablanca, la présélection du concours de l’ambassadrice DUDH.

En tant que partenaire de l’évènement dont la finale est  prévue  pour le 10 décembre 2015, le Genre en Mouvement a répondu par sa présence à la demande de représentation au sein du jury qui lui a été adressée.  Madame ADAMAH Delali ès qualité de représentante du Genre en Mouvement en Afrique, a brillé par sa présence aux côtés de personnalités telles que Madame AHIANLEGBEDJI-AGBONEGBAN, chargée de campagnes et de la mobilisation à Amnesty international Togo et Maître inouï Joseph KOFFIGOH, ancien Premier Ministre du Togo et Poète, qui a présidé ledit Jury.

Madame ADAMAH Delali, ensemble avec les autres membres du Jury précités ont œuvré tout le long de l’activité et noté les candidates conformément à des critères bien définis tels que la prestance, l’éloquence, le charisme, la tenue sur scène et le sujet traité. Trois passages des candidates ont permis de déterminer les gagnantes qui auront à concourir lors de la finale. Le principe de cette présélection était de choisir parmi les deux candidates envoyées par chaque établissement dans le but de déterminer celle qui représentera son école au cours de la finale.

A33

Après une longue et acharnée concertation, le Jury a délibéré et proclamé les résultats.  C’est Madame ADAMAH Delali qui a assuré  le premier volet de la proclamation en rappelant les critères de sélection et en donnant par établissement les rangs des candidates. Le second et dernier volet a été assuré par le Président du Jury Maître KOFIGOH qui a définitivement proclamé les résultats.  Six (6) candidates issues de six établissements continueront l’aventure à la salle EAMAU le 10 décembre prochain.

Somme toute le Genre en Mouvement à travers la personne de ADAMAH Delali a effectué un travail remarquable qui sans doute participera à la promotion et la visibilité de notre chère communauté.

 

Fait à Lomé le 05/12/15
Chef de projet partenariat Amnesty GL11/Genre en Mouvement,
Jacqueline ESSIOMLEY.

 

 

 

AU PALAIS DES PRINCES INTEGRES, LA REINE EST SIKA KON!

SIKA qui signifie OR en MINA est le prénom authentique de madame KABORÉ. La First Lady du Burkina Faso est une boule d’OR TOGOLAIS au pays des hommes intègres qui défendent le DROIT DE L’HOMME sans aucune «MINE».

Née Vovor, la passionnée Sika qui se niche au coeur des peuples burkinabais est juriste de formation, mère de trois enfants Kaboré et fondatrice de l’association d’aide à la santé préventive dénommée « KIMI ». En langue dioula, KIMI signifie parapluie. Contre pluie et soleil que font souffler la mort, son toit associatif couvre mères et enfants contre les malheurs de la Drépanocytose, la  Trachome,  les Cancers du sein et du col de l’utérus et la Bilharziose. Sika sauve la vie au Faso!

Le Genre en Mouvement souhaite à la première dame des burkinabais et du président Kabore, la force de Dieu, l’inspiration divine intarissable pour la bonne gouvernance que clame son excellent époux nouveau élu des cœurs vaillants démocrates.

Le Genre espère aussi, qu’en charge de sa nouvelle mission politique qu’elle puisse mettre sa profession essentielle pour notre société et pour marquer le LIVRE d’OR des pas féminins dans le monde politique qui brime encore l’égalité, et piétine le droit des femmes. Le Genre priera ardemment pour qu’elle puisse Madame Kaboré s’atteler, à ce titre de FIRST LADY ,  de manière à renforcer non seulement le niveau de la santé féminine mais aussi la culture et savoir judiciaire sage et authentique pour une excellente éducation des femmes africaines. Afin que l’intégrité des hommes de son choix et fidélité dont elle fait preuve aux peuples du Faso, deviennent le levier et les pierres de développement humain dans son pays d’origine le Togo qui a perdu tout sens du bon solidaire et divin combat.

 

 

FLY BLUE CRANE DE SIZA EN MOUVEMENT

[INSPIRATION] SIZA MZIMELA, PREMIÈRE FEMME NOIRE A LANCÉ UNE COMPAGNIE AÉRIENNE

Siza Mzimela est devenue la première femme noire qui lance une compagnie aérienne : « Fly Blue Crane ».  Le premier vol de sa compagnie a été effectué le 1er  septembre 2015.

Siza Mzimela a un parcours professionnel assez vaste, mais avec une forte expérience dans le transport aérien. Elle était la Directrice de la SAA, (Afrique du Sud Airways) et SA, (Afrique du Sud express).

Afficher l'image d'origine

Son expérience avec les compagnies aériennes et le transport aérien en général lui ont donné le courage de lancer sa propre compagnie aérienne à un moment où d’autres ont très peur de le faire. Elle estime avoir accumulé les meilleures pratiques de l’industrie  pour non seulement atteindre le succès, mais pour se développer en tant que société et culture.

« Fly Blue Crane » est la dernière nouvelle compagnie aérienne low-cost de l’Afrique du Sud. La compagnie veut être une nouvelle alternative et une nouvelle approche du transport aérien d’Afrique Australe en proposant des services innovants.

Les avions sont équipés des dernières technologies, des cabines discrètes et des intérieurs modernes offrant le meilleur du confort et de la sécurité pour assurer un vol agréable.

Source : NegroNews

EXORTATION DE LA CHANCELIÈRE ANGELA

ANGELA MERKEL

Angela Merkel : les Européens doivent avoir « le courage d’être chrétiens, de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible ». Voilà une déclaration de la chancelière allemande qui n’a pas marqué les médias français ; il y avait pourtant de quoi.

La chancelière allemande, fille de pasteur, a en effet exhorté ses compatriotes à aller plus souvent à la messe et à se replonger plus intensément dans la Bible.

Ce sont nos confrères du magazine allemand Pro qui nous l’apprennent : la chancelière allemande participait alors à une discussion publique à l’université de Berne en Suisse au début du mois. Confrontée à une question sur le risque d’une « islamisation » de l’Europe, elle a rappelé que la meilleure réponse était  d’avoir « le courage d’être chrétiens, de savoir susciter le dialogue [avec les musulmans], de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible ». Puis elle a rajouté avec regret que « si vous demandez à des  écoliers ce qu’est la Pentecôte, les réponses seront surement très décevantes ».

Une femme du public lui avait en effet demandé comment elle s’y prendrait pour « protéger l’Europe et notre culture de l’islamisation ». Très engagée dans la résolution de la crise des migrants, la chancelière allemande a souhaité montrer que la peur de l’islam ne pourrait en rien contribuer à améliorer la situation. L’arrivée de nombreux réfugiés et des débats que cela crée est d’ailleurs d’après elle l’occasion de « nous pencher un peu plus sur nos propres racines ». Pour dialoguer et parler de soi, il faut en effet déjà se connaître et se comprendre.

Plutôt qu’à se crisper sur leur identité, Angela Merkel invite donc les Européens à retrouver les trésors du christianisme et de leur foi. Ce qu’il s’agit de garder, c’est donc notre foi en Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous sauver, une foi qui seule peut faire de nous de réels témoins de l’Amour de Dieu.

source :  www.aleteia.org