Inform’Migrant, Café Diplomatique, Repair Women, Divine Balade.. Tout Est Genre Mobile!

En Europe, l’association LE GENRE EN MOUVEMENT se donne pour mission depuis 2016 de faciliter l’installation et l’adaptation des familles étrangères, des femmes d’affaires et étudiants migrants en répondant à leurs questions et problèmes pratiques. Elle joue aussi un rôle important dans l’animation de communauté francophone en FLANDRES avec un programmation: EducMigrant – Info administratif et intégration, Repair Cafés – Diplomatique, Juridique, Techno Confort, Lo’s Campus – cafés linguistiques, Oléyia’a – balades culturelles, LMVP – des ventes privées, Dame & Eau – Lo’s Conciergerie et plus encore. Rencontre avec sa vice – présidente en charge des affaires en Europe.

Genre en Mouvement Vice Presidente 2017.png

 

LM: On dit de vous des choses qui extraordinairement étonnent mais pouvez-vous vous présenter?
Mona Elise Brenard : Je m’appelle Brenard-N Mona Elise (image). Je suis finnois et de maternelle française. Je vis partiellement depuis 9 ans en Belgique. J’ai pris la présidence du Genre en Mouvement Europe il y a 6 semaines. Dans un premier temps, j’ai adhéré à la communauté de l’association depuis 2009 pour m’intégrer dans la communauté francophone en Flandres lors de mes études à l’université de GAND, et ça s’est tellement bien passé que quelques années après, alors que la fondatrice partait au Togo pour la mise en place de statuts officiels de LM en 2013, j’ai été élue directrice de LM-BELGIUM.

LM : Votre première rencontre avec la communauté, une story de coeur?
Mona Elise .B-N:  Le seul souvenir précis que j’avais était mon entrée dans la salle des recteurs à la faculté. J’avais vu la fondatrice qui était en train de mettre les divers cours dans chaque dossier des profs. Je cherchais l’un des recteurs qui devraient s’occuper de mes dossiers de logement sur le campus. Il m’avait envoyé par la suite chez son assistante. C’était la fondatrice. Une semaine plus tard lors d’une discussion entre étudiants, j’ai su que l’assistante aimée des recteurs tenait deux blogs hyper sensibles. Je voulais avoir des réponses à ces ‘’pourquoi’’ de mes camarades. J’ai lu les deux blogs tous entiers. J’ai par la suite aimé sa page Netlog. Le prochain été, donc 8 mois plus tard, je suis allée à la soirée de Gala des consuls, pilotes, médecins, avocats, parmi eux il y avait le monde féerique et saignant des flamands roses intouchables du campus dont Koen Oyène Willems, Stone Bjorn Vandenberghe, Thomas Declercq, Jan Verreghe, Bart Praat, Xavier Vandenborre, Lars Deville, Elsa-Maya Vanderkerckove, Marie-Lors Janssens, Eveline Rousseau, Charline Demeester, Gisèle Victoria Neirynck, . Ma robe, c’était elle cette dernière qui l’avait offerte. La journée suivante, je l’ai passé sur son balcon entouré de viandes, de charbons, des fleurs, des Krieks des Blondes Belges, Des Pècheresses Suisses, des Macarons Françaises et de ce mini groupement masculin aujourd’hui complètement LOGGE. .

LM : Comment est née l’association GENRE EN MOUVEMENT – EUROPE par la suite ?
Mona Elise .B-N : Nous faisons partie d’une fédération (N.D.L.R. : la Fédération des amis de la loménarde à l’étranger) qui regroupait plus de 20 personnes en Flandres uniquement. Puis dès 2010 13 en France et 6 à Monaco depuis 2014. Le GENRE – EUROPE a été créé en 2015 par LA LOMENARDE , sa première présidente.

LM : Quels sont les objectifs de l’association ?
Mona Elise.B-M: L’objectif principal est d’accueillir les étrangères qui arrivent en Europe et qui sont un peu perdus. Les accueillir c’est d’abord leur expliquer comment les choses fonctionnent ici sur le plan administratif, fiscal, locatif etc. Et par la suite, leur proposer des activités diverses et variées pour qu’ils s’intègrent au mieux dans la ville.

LM : Quelles sont les différentes activités enrichissantes proposées par l’association ?
Mona Elise .B-M : Nous proposons 4 sortes de cafés. Des cafés-rencontre en néerlandais que nous appelons BEFORE, pour les flamands, finnois, anglais qui souhaitent découvrir notre association, ainsi que des cafés français. Ensuite, une fois par mois nous organisons un dîner-rencontre que nous appelons AFTER. Beaucoup de sorties culturelles, de randonnées et des balades OLEYIA’A. Puis tous fois tous les deux mois, nous proposons une soirée-apéritif, “AFTER ALL”, dans un cadre branché pour sortir de l’ordinaire. Enfin des activités sportives comme le Yoga, la course à pieds pour les femmes, le bowling et basket pour les hommes.

Mais également des EXTRA  (DISCOVER MORE) qui ne sont pas nos évènements mais des demarches avec OXFAM Solidarité, ELLE -ADIDAS et autres associations pour les femmes. Le bonus va a l’égard des enfants et des passionnés de la bonne cuisson: en été pour les petits, nous organisons des séjours. Pour les jeunes rencontres culinaires et ateliers créatifs.

IDEALE ENFANCE.png

 

LM: L’association publie un mag et un guide. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Mona Elise B-M : Notre guide, LOGGE AU QUOTIDIEN, est un guide assez épais sur la vie dans l’association avec les entrepreneurs et des partenaires : une véritable mine d’information pour les futurs membres et calendrier pour les anciens que nous partageons à chaque AG. Le mag ECO SISTA qui est une part de LOMENARDE MAG paraît tous les deux mois et revient sur toutes les activités diverses et variées que l’association organise durant cette période avec les femmes et les entrepreneures qui font un plus dans le domaine de soins et bien être, écologie, biologie, technologie. Elle comporte aussi un agenda sur les évènements écologiques à venir en Afrique Europe.

LM : Combien l’association compte-t-elle d’adhérents en Europe à ce jour ?
Mona Elise B-M: Nous avons dépassés ce janvier 45 membres en Europe, auxquels il faut rajouter les conjoints et les enfants. Une adhésion à Genre En Mouvement vaut pour toute la famille.

LM : En tant que présidente d’une association togolaise hyper mixe dont le siège est en Flandres, qu’elle est votre vision de la communauté africaine à l’Orient Belge ? Ses caractéristiques, ses spécificités ?
Mona Elise .B-N : L’association mondialement toute réforme autour des problématiques du GENRE de n’importe quel pays bien que la fondatrice soit Togolaise d’origine. Sur la balance du GENRE EN MOUVEMENT, chaque pays, chaque femme, chaque enfant a le même poids. Quant à la question, les Africains viennent de partout, avec beaucoup d’expatriés. une vingtaine de nationalités différentes. Il y’a des gens de passage qui restent quelques années. Et il y a aussi des personnes qui sont là depuis plus longtemps, des africains établis, entrepreneurs en Flandres depuis 10, 20, 30 ans et plus. Mais très peu savent en découvre avec les lois pour une parfaite intégration après notre constat suite à un sondage lors de la rencontre internationale des membres entrepreneurs de l’association en 2016 .

LM : Quelles sont vos relations avec les autres associations Africaines en Europe ?
Mona Elise B-N : Nous avons de bonnes relations avec 3 associations de l’Afrique anglophone : Afrique du Sud, Swaziland et Ghana. Nous échangeons beaucoup entre nous mais il faudrait qu’on travaille encore plus ensemble pour l’Afrique. Cette année, une fête culturelle est organisée par une autre association portugaise pour les mômes Angolais, nous relayons l’information dans nos réunions et nous essayerons peut-être de faire quelque chose avec eux.

LM : Que dire des âmes vaillantes de La Loménarde que vous succédez ? Êtes-vous en train de gérer un héritage honorable ? Une bibliothèque idéale ? Ou une vieille cabane hypothéquée?
Mona. Elise B-N: ( rire ) Il y’a tellement à dire ! Elles ont fait chacune d’excellent travail de fond qui aujourd’hui me facilite la tâche. Une raison pour laquelle, le projet MINA KAMA commence par faire son sol pour une parfaite plantation économique.

LM : Justement, nous qui sommes loin du comité, n’avons-nous pas besoin d’humer un peu ce nouveau parfum de GLOIRE  COMMUNE des alfafemelles de Logge?
Mona. Elise B-N: Pour aider les populations qui nous sollicitent , nous recevrons 20% d’AFRIQ€, la caisse d’épargne de LOGGE et aussi nous 10% des gains des LMVP. Cette dernière qui nous donne l’opportunité de meubler nos maisons richement et notre vie vestimentaire admirablement  reste toujours dans un secteur d’affaire privée. Aujourd’hui pour élargir le champs, elle ouvre une fenêtre sur la voie publique pour les femmes désireuses d’apporter un  plus une favorable idée solidaire via l’entrepreneuriat. Comme moi, il y a nombreuses encore qui ont d’autre  et n’ont pas le temps d’être business women, alors actionnaires- associées.

lmvp-oleyiaa

LM : Qu’avez vous à présenter, à suggérer, à vendre?
Mona. Elise B-N: MINA KAMA comme son nom le dit, c’est une mine d’or la société, la mine du berceau de l’humanité. Dans un premier temps, elle regroupera fournitures de décoration des artisans passionnés,  produits de soin efficace pour une idéale beauté des créatrices qui se soucient de la longévité de la planète et leur race, des vêtements cousus dans le respect et la dignité des employés, puis un cadre pour les ateliers créatifs. MINA KAMA, c’est une branche du projet  LOGGE GO RURAL.

LM : Le CV pour être candidate à l’élection présidentielle de l’association ?
Mona Elise B-N: Avoir obligatoirement le BAC,  une bonne dose d’éducation de cœur et un projet très prometteur.

LM : Quel était donc votre projet? Gagnez-vous quelque chose ou avez vous un salaire en tant que Vice-Présidente ?
Mona Elise B-N: Les primes augmentent selon les travaux annuels. Mais d’emblée vous avez deux voyages en Afrique  Asie à faire sur le compte du comité LOGGE.  Un autre voyage qui est plutôt un cadeau au cas où vous êtes en couple officiellement et votre conjoint membre de l’association. Quant à mon projet REPAIR WOMEN qui est 70% raison de ma place à la tête de l’association en Europe, il va dans le sens de la mobilité beauté  santé de la femme et aussi celle de son environnement. Il épouse celui de la présidente.

LM : Êtes-vous obligée de faire ces voyages ?
Mona.B-N: L’un des voyages est obligatoire. Il s’agit là de voyages d’affaire pour les LMVP, la rencontre donc avec les partenaires et fournisseurs. Par contre si en ce moment un membre gradé pour une tâche spécifique se retrouve à ces endroits, il peut facilement vous remplacer au cas où vous avez un arrêt maladie ou un événement familial.

LM : La devise de l’association en cette année ?
Mona.B-N: Persévérance, Solidarité, Assurance.

LM : Quel est le prochain rendez-vous de l’association ?
Mona Elise B-N: BEFORE & AFTER, dès le 8 MARS jusqu’au 12 où nous allons après la messe avoir un brunch qui se fera dans un bel endroit à Sint Martens Latem (Flandres Orientale) et où les adhérents et leurs conjoints, mais aussi les non-adhérents, peuvent venir et se rencontrer.

LOMENARDE.png

LM : Les prévisions du GENRE pour 2020 ?
Mona.B-N : Nous avons un immense chantier. Mais ce que je peux brièvement dire avec les deux derniers rapports et aussi des récoltes financières  de l’an dernier, les entreprises LOGGE qui se met peu à peu en place grâce à mes prédécesseurs, les graines du Genre feront voir des beaux feuillages.

LM : Notre équipe vous souhaite bonne chance Mona – Elise.
Mona.B-N : Merci très chères Bella et Anna.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s