LOMENARDE GALA 2015 POUR UNE ANNEE DE MISERICORDE, TRAVAIL & SOLIDARITÉ

Sur les bancs de LA LOMENARDE au gouvernement LOGGE AN 4, c’est Maija l’ex-dirigeante des LMVP – France qu’on entend de plus en plus cette fin d’année. A quelques heures du Gala, la Rédaction LM n’a pas décidé de faire passer les autres Blattes candidates à la présidence de LA LOMENARDE pour de mauvaises perdantes, mais de soulever la voile sur quelques points entr’elles !

Madame Berkmans, comment va votre pied droit, comment va votre moral  avec les étouffements dans la gestion de ce Gala?

Maija KM – Bien, ça va bien, merci. C’est vrai que j’ai eu un gros problème de pieds cet automne qui m’a amenée à être hospitalisée, mais j’ai bien été prise en main, ça va très bien à ce niveau-là, c’est terminé. Et pour le reste, je vais bien parce que je continue à être dans l’action. Je suis une femme qui a besoin de travailler beaucoup… Évidemment, j’ai changé de métier, mais j’agis toujours autant.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir membre privilégiée entière de la communauté ?

Maija K.B – Mt 5, 48, une phrase biblique qui m’ensorcelle depuis que j’ai reconnu que le Saint Christ Jésus est notre bonheur. J’ai accepté comme d’autres acceptent d’aller en thérapie de mettre mes compétences aux services des autres, dans une communauté où je me retrouve pleinement. J’ai eu du mal au début, mais la naissance des LMVP avait changé la donne. L’action était donc face à moi, je ne pourrai l’éviter. J’aime trop ça !

Justement parlons des LMVP. En une année , vous avez dû vous constituer une fameuse équipe de vendeuses des produits de luxe avec votre prédécesseur, que sont-elles devenues?

Maija K.B. – Je suis contente que vous abordiez le sujet sur cette équipe, parce que si je devais désigner le moment le plus difficile de mon changement de vision sur les autres cultures qui peuplent l’Europe, c’est bien celui-là: le moment où l’on dit “adieu” à ceux qu’on a cru plus que soi-même. A des hommes ou des femmes avec qui on a parfois travaillé autant de nuits et aimé plus que soi, plus que ses propres sœurs ou frères et qui font presque partie de votre famille, puis finalement vous abandonnent comme vous étiez la source de la grande famille, la crise, la peste. J’ai été pour beaucoup plus qu’une sœur de sang plutôt que d’être simplement une amie ou copine. C’est quelque chose, vous savez ne plus les avoir. Voilà, les unes et les autres ont pris des directions différentes dès qu’ils ont cru bon de tuer l’ange qui était en eux par la prise de mauvaise décision…A la place j’ai retrouvé des âmes purement vaillantes qui me chérissent chaque jour.

Vous êtes actuelle présidente de LA LOMENARDE, peut-on savoir le contenu de votre enveloppe de travail ?

LOGGE a voté l’année de la miséricorde, du travail et de la concorde inter-communautaire. Il faudrait cependant peut-être se voir dans six mois après ce gala (ma première année à la présidence) et vous aurez le bilan de nos actions.

On vous connait tant que directrice et femme leader de troupe très prise. Avez-vous avec votre agenda professionnel et vie privée, ou pensez-vous avoir assez de temps pour la bonne gouvernance de la communauté ?

Maija KM Être femme au foyer ou non, lorsque l’ambition est plus forte, tout est possible ! Je pilote une direction de Paris XL mais cela ne fera aucune frontière entre ma passion plus l’amour que j’ai pour la mondialisation, le sourire des enfants heureux, le cri de joies des jeunes vaillants. Je préside une grande communauté éco- socialiste. Je suis consciente de ma tâche. J’ai cependant beaucoup de travail, je le sais mais mes proches m’entrainent déjà à vivre cette glorieuse année remplie de bonheurs de chaque culture planétaire que regroupe LA LOMENARDE autour d’une cause fabuleuse pour laquelle je donne mon cœur.

Je l’ai dit aux équipes qui m’entourent: je conçois le défi comme une source de propositions constructives pour la survie de ma génération et non pas comme une croix et torrent de lamentations.

Vous avez été femme épouse de Stefaan Lemarchal, membre d’honneur de La Loménarde sans interruption depuis 2011 après le premier gala de LA LOMENARDE . Cela ne vous dérange pas de conduire avec votre ex-époux les grands combats de la communauté?

Maija KM. – Non. (sourire). Je suis de celles qui estiment qu’on peut travailler sur des projets sociaux même en pleine guerre. Qu’on soit amis ou dans l’opposition de vie privée, la vie ne s’arrête pas aux bouts de nos pieds. Nous savons Lemarchal et moi travailler avec plaisir ainsi depuis l’enfance lorsqu’on nous étions des bons scouts. En travaillant dans des associations ou de mille et une autres façons, nous arrivons aujourd’hui à mieux se comprendre. C’est la grâce de la providence, le voir heureux et plein de vie lorsqu’on parle de LOGGE. Ce dernier qu’il conseille comme si c’est sa propre création, sa propre société. Cela m’émerveille.

Ma vie à la tête de LA LOMENARDE ne sera pas transformée parce qu’il est l’un des meilleurs parmi les amis de la communauté. Je continuerai mon travail, mais d’un autre point de vue, il faut dire que c’est grâce à son amour pour les membres que j’ai fini par accepter l’intégration multiculturelle et vivre parmi les nôtres.

Pensez-vous qu’avez votre mandat, la sanction pourrait se lever contre ceux et celles qui sont sous le dossier noir du comité LOGGE ?

Maija K-M ….

La suite de l’interview dans LOMENARDE MAG N°0003
JOYFUL TERRA/
ANNEE DE MISERICORDE/LOGGE © 2016

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s