SELF MARKETING POUR MIEUX AGIR

GENDER BLACK-BUSINESS-WOMAN-LEADERSHIP

Ce n’est facile d’accepter l’échec dans la vie. Pas du tout joyeux d’y penser même après une réussite. On oublie difficilement les moqueries du passé à notre encontre. Comme une couronne d’épine, penser à l’échec de notre vive mémoire nous fait saigner cette plaie profonde qui s’est faite malgré tous nos efforts pour réussir.

Cela arrive tout simplement parce que nous oublions souvent que nous avons tous la capacité de faire preuve de leadership idéal.

Si comme on le sait, le leadership est une notion complexe qui évolue en permanence, qu’on réclame avec les gongs et  les tambours la démocratie, le changement, la compréhension, nous avons alors les facultés divins de penser que notre échec est un point fort pour une très belle réussite.

Comprendre l’échec c’est gagné un lot de succès. L’échec est bénéfique, il nous apprend souvent à définir la façon dont les principes fondamentaux d’une construction de vie ingrate et facile est riche en conneries irréparables. Il est donc nécessaire de savoir que la réussite ce n’est pas lutter et gagner chaque fois pour être hors de soi et se rappeler que réussir toujours nous fait oublier l’essentiel lorsqu’on a le taux d’éducation de cœur très faible.

Face à l’échec le marketing de soi est la seule arme dont on a besoin pour se relever. Se relever après une chute, c’est se rappeler non seulement de l’où on vient, mais aussi des formules des âmes vaillantes apprises par cœur, la foi divine contre l’oisiveté et les péchés qui combattrons les failles à savoir la détresse, la haine, la peine mentale profonde qui nous empêchent trop souvent d’être les lumières pour les autres et faire briller les étoiles de notre cœur et intelligence par action et avec passion.

Bien sûr c’est quelque chose que vous savez peut-être déjà, sauf que très souvent face à l’échec, nous déshabillons nos sens de courage, de passion , de foi en Dieu, faisant place à une contagieuse haine qui engendre une ambition personnelle  démesurée sans maîtrise de soi. Une envie de gagner plus en haine contre les saboteurs –  voire même redorer notre propre faille avec des allumettes de nos faiblesses – qui n’alimente aucun intérêt communautaire, aucun fil d’amour pour notre âme. Aveuglé(e)s par l’échec, nous enfantons la détresse, la mélancolie, notre mort, la destruction des proches. Cela nous empêche de trouver des solutions pacifiques contre les conflits. Et c’est ainsi qu’on contribue au règne éternel des dictateurs qui boivent nos sangs et conchient nos sueurs.

Au milieu de l’échec nous pouvons redéfinir notre vie au sein d’un projet communautaire. Appuyer sur la touche de marketing de soi, retravailler les sens de la reforme mentale et physique. Identifier les solutions possibles pour répondre présent(e) avec talent aux appelles de notre entourage.

Vous êtes diplômés mais vous n’avez pas d’emploi, fonctionnaire mais venez se faire limer, pas de panique! Vous avez sûrement une étoile qui sommeille en vous à toucher. Soyez votre propre secouriste tout naturellement. Redresser votre passion sécrète en parallèle avec votre profession. Ou mieux encore, lutter contre les obstacles associés au processus d’un projet de développement humain au mieux dans une commune qui n’attendait que vous pour remettre une petite pendule à l’heure. Participer à la reconstruction de soi et aussi des autres en mettant en scène un projet de volontariat humain en tant qu’un génie leader conscient du fait que l’échec n’est pas une fin en soi, mais un processus de réussite en mouvement… une ouverture d’une nouvelle fenêtre sur le champ de bataille d’un marketing de soi à mieux maîtriser.

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s